Cape Town

Découverte des quartiers

Images du jour

Après 4 heures passées au Cap de Bonne espérance, nous reprenons la route vers 14 heures. Environ 80 kilomètres nous séparent de Cape Town, en suivant la route qui longe la côte.

Un petit arrêt, à Scarborough Beach, une très jolie plage toute blanche et bleue, le repère des des surfeurs du coin. Un petit casse-croute au Camel Rock.

On a passé un bon moment relax, mais finalement mal nous en a pris car nous arrivons dans le centre de Cape Town en pleine heure de pointe et d’embouteillages. Comme il n’y a pas 56 solutions pour y arriver, il nous faut bien 1 h pour sortir du Boulevard Nelson Mandela.

Conseil:

Si vous décidez d’arriver dans le centre de Cape Town, en voiture et en semaine, prévoyez d’arriver avant 15h30, à mon avis. Finalement, nous arrivons à l’hôtel aux alentours de 18 heures.

Mauvaise expérience – AirBnb:

Petite parenthèse par rapport à notre réservation à Cape Town : à la base nous avions réservé une chambre chez un particulier situé en bord de plage à Greenpoint, via AirBnb.  Quelle ne fut pas notre surprise et déception de constater, un jour avant notre arrivée, que notre réservation avait été annulée par AirBnb.  Nous n’avon reçu aucun mail, alors que notre réservation avait été payée pour moitié.  Nous avons dû trouver un plan B qui soit dans notre budget. 

Nous sommes donc revenu à notre compagnon de voyage habituel – Booking – et avons atterri à l’hôtel Never@home.

L’hôtel est vraiment bien pensé et super aménagé, mais avec nos 50 ans bien sonnés, nous avons sérieusement relevé l’âge moyen.  C’est clairement un hôtel pour jeunes backpackers sponsorisés par les parents.  On voit bien que ce ne sont pas des globe trotters démunis.  Mais l’endroit est sympa, l’accueil est top et on n’a vraiment pas été dérangé par du bruit de fête jusqu’aux petites heures.  Des backpackers sponsorisés mais bien élevés 🙂

Waterfront – Balade dans la baie

Le lendemain, nous partons à pied vers le V&A Waterfront. Le front de mer porte le nom du prince Alfred, qui a commencé la construction du port en 1860, et de sa mère, la reine Victoria.

Le Waterfront attire quelque 24 millions de visiteurs chaque année et est, paraît-il la destination la plus visitée d’Afrique du Sud. 

Bien qu’il soit toujours un port en activité, le V&A Waterfront est plutôt une destination de shopping, de bars et de restaurants.

Le V&A Waterfront est un quartier animé avec des commerces, des restaurants et des lieux de divertissements, ainsi que des boutiques de cadeaux et de créateurs, divers musées et une scène gastronomique allant de restaurants de burgers aux brasseries chics. Les attractions regroupent l’immense grande roue Cape Wheel, l’aquarium des Deux Océans et le parc de loisirs ClockTower, axé autour d’une tour en briques rouges de 1882. Robben Island, prison où fut emprisonné N. Mandela, se situe en face, à quelques encablures. Il existe de nombreuses excursions vers Robben Island, mais nous aurions dû y consacrer l’après-midi et en deux jours, il faut choisir.

Petit crochet sur Nobel place où  se trouve les statues des 4 personnages ayant oeuvré pour la pays et ayant tous les 4 reçu le prix Nobel de la paix : Albert Lutuli, Desmond Tutu, Frederik De Kleck et Nelson Mandela. Quatre figures emblématiques de la lutte contre la ségrégation et l’apartheid.

Après le tour de la ville et un arrêt à la terrasse du Life Grand Café au bord de l’eau, on est parti pour une heure de balade en mer. Ce ne sont pas les opérateurs qui manquent et qui viennent vous accoster. Le prix était attractif et c’était un beau grand catamaran.

Il fait beau et c’est bien agréable.  Quelques otaries nous saluent joyeusement.

Le quartier malais Bo-Kaap

Bo-Kaap abrite une forte concentration de Malais du Cap (population religion musulmane), lesquels sont les descendants d’esclaves originaires de l’actuelle Malaisie, d’Inde et d’Indonésie qui furent déportés par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales à partir du xviie siècle afin de servir de main-d’œuvre dans la colonie du Cap.

Lors de l’établissement de la colonie du Cap au 17e siècle, pour pallier la pénurie de main d’œuvre et éviter les conflits avec les populations locales pastorales, la compagnie néerlandaise des Indes orientales importa des esclaves d’autres régions d’Afrique mais aussi d’Asie, en particulier de Ceylan, de Malaisie et de l’actuelle Indonésie. Après l’abolition de l’esclavage en 1834, les malais du Cap demeurèrent au Cap, principalement à flanc de colline de Signal Hill (Bo-Kaap et De Waterkant) où ils formèrent une communauté à part entière, principalement peuplée d’ouvriers et d’artisans.

Bo-Kaap est aujourd’hui l’un des quartiers les plus pittoresques de la métropole du Cap en raison de la persistance de nombreuses ruelles pavées, de maisons peintes de couleurs pastels et de mosquées dont l’architecture rappelle celle de l’Asie du sud-est. Le musée de Bo-Kaap est aménagé dans une maison de style Cape Dutch datant de 1760 et dont l’une des particularités est d’avoir conservé son Voorstoep, une terrasse située à l’avant de la maison. Le musée présente des objets et des photographies en rapport avec la vie des Malais du Cap durant le xixe siècle.

Nous terminons la journée par 1 bonne heure de marche pour rentrer à l’hôtel. Nous profitons du bar, de la terrasse en bord de piscine et de l’ambiance jeune et joyeuse.

Seapoint – Camp Bay

Le lendemain, en voiture vers Seapoint et sa promenade. Quartier chic face à l’océan, il n’offre que la beautés des plages et de l’océan. Attention qu’ici l’océan, c’est l’Atlantique et qu’en plus d’être mouvementé, il est particulièrement froid.

La côte offre de nombreuses plages, baies où se poser pour l’après-midi : Bantry Bay, Clifton, Camp Bay.  C’est sur cette dernière que nous décidons de passer la matinée. Il fait beau mais il y a quand même toujours ce vent relativement fort qui, à cause du sable, en devient rapidement désagréable.  Si l’on souhaite y passer la journée, mieux vaut être équipé d’un parasol et d’un transat (à louer sur les plages).   Un couple d’argentins pas loin de nous sont très courageux et courent pour se jeter dans la mer.  Chez eux, la température de l’eau n’est pas meilleure. Ils sont courageux, mais je n’y mets que les jambes 🙂

Nous passons 2 heures de bronzette et décidons de lever le camp.  Nous nous arrêtons, bien sûr, à une terrasse.  Il faut bien se restaurer et se réhydrater ! Le restaurant “The 41” fait très bien l’affaire, pile poil en face de la mer.

 

Pour la suite, disons que nous nous sommes mal ou pas préparés.
L’idée était d’aller faire un tour dans les vignobles du côté de Constantia. Mais puisque pas préparés, on s’est simplement baladés dans les rues de Constantia sans savoir où aller et à qui s’adresser. Sonner à la porte et dire salut, on veut visiter et goûter … bon, un acte manqué ! Pas grave. Vous verrez que la suite n’est pas mieux en ce qui concerne Table Mountain.

Table Mountain

Littéralement la montagne de la table.

Mountain table est une chaîne montagneuse, dont la hauteur culmine à un peu plus de 1.000 mètres et dont le sommet est plat sur une superficie d’environ 3 km², ce qui la fait ressembler à une table.

On dit d’ailleurs que lorsque les nuages s’accroche sur le sommet de Mountain Table, la nappe est mise.

La chaîne montagneuse se situe au nord de Cape Town et se termine au sud, au Cap de Bonne Espérance.  La vue à 360 ° sur la ville est impressionnante.  Encore une fois, le vent, les nuages sont au rendez-vous.  Raison pour laquelle je disais que, encore une fois, nous n’étions pas préparés.  Nous avions envisagé d’y rester jusqu’au coucher du soleil mais n’avions pas prévu qu’il y ferait si froid et venteux. 

Nous y sommes, donc, restés le temps de faire quelques jolis clichés et de s’en mettre plein les yeux à jamais.

Il s’y trouve un écosystème que l’on ne retrouve nulle part ailleurs, et notamment 1500 espèces de plantes et arbres.

La montagne est accessible à pieds (pour les très courageux) ou par le téléphérique (cable car). La montée est impressionnante car la cabine tourne sur elle-même de manière à offrir à tous les passagers une vue panoramique de tous les côtés.

Finalement, nous n’y restons pas jusqu’au coucher du soleil, car évidemment, on caille. Mais bon, à priori, faute de nuages sur la mer, le coucher de soleil ne nous aurait pas offert de grandes émotions.

C’est ici que se termine nos 2 jours à Cape Town.  Je pense qu’il était nécessaire d’y consacrer un semaine ou à tout le moins, 4 jours complets.  2 jours c’est un goût de trop peu.  Une visite dans les townships nous aurait donné la possibilité de voir une autre vision d’un Cape Town moins touristique et friqué. D’autant plus que la première vision au sortir de l’aéroport de Cape Town nous ont mis dans le bain de ce que pouvait être la vraie vie pour un grand nombre d’habitants … plusieurs kilomètres de bidonvilles le long de l’autoroute. 

On rentre à l’hôtel … l’avion vers Victoria Falls décolle à 6 h du matin.  

R

Coup de coeur

La montée en téléphérique jusqu’au sommet de Table Mountain est un incontournable de Cape Town.  L’ascension dans la cabine qui tourne sur elle-même donne une vision panoramique époustouflante sur la ville.

Détails pratiques

Never@home
Hôtel très bien situé à Greenpoint, proche de restaurants, bars, supermarchés

Prix : 60 euros/nuit
Supplément pt déjeuner : 6 euros/pp
Un parking sécurisé est disponible mais payant : 3 euros/jour

Life Grand Café à V&A Waterfront
The 41 à Camps Bay

Waterfront
Balade en bateau dans la baie
La côte : Clifton, Camp Bay …
Table Mountain
Le quartier malais de Bo-Kaap
Et bien d’autres choses à voir et à faire mais 2 jours seulement, c’est peu

Articles associés

Afrique du sud
Inde
Namibie
Sénégal
Japon
France
Afrique du Sud, le nord
Afrique du Sud, le sud
Afrique du Sud, le centre
Afrique du Sud, l’est
Namibie
Sénégal
Maroc
Québec
Villes d’Europe
En France
New York
Inde
Vietnam
Népal (bientôt)
Activités
Actualités
Excursions
Les animaux
Afrique
Afrique du Sud
Namibie
Sénégal
Asie
Japon
Inde
Vietnam
Europe
Belgique
France
Québec
Architecture
Art
Aventure
Choquant?
Découverte
Etrange
Fun
Les gens
Nature
Religions
Ville

Pin It on Pinterest

Share This