Le blog de voyage de Gen et Pierre

Des rues sans tabac

On lave encore plus blanc ...

Ca m’choque …

… qu’encore une fois, on touche à notre liberté individuelle.  Et c’est le cas avec cette nouvelle chasse aux sorcières que la bourgmestre de Dison, Véronique Bonni (PS), a décidé de mener contre les fumeurs !

Cela fait bien des années que ladite chasse a commencé en restreignant de plus en plus les lieux des lesquels il était possible de fumer : les restaurants, les trains, les avions.

Si je peux comprendre que tout un chacun n’ait pas à être exposé aux conséquences des vices d’autrui, je trouve scandaleux que l’on veuille bannir les gens de certaines rues sous prétexte qu’ils fument.

Le combat contre les mégots jetés par terre est complètement légitime et que ce fait soit pénalisé par de fortes amendes me semblent une évidence. Mais punir les gens sous le simple fait de fumer en rue est carrément une atteinte à la liberté des gens.

L’alcool ne fait-il pas beaucoup plus de dégâts sur la voie publique ? Violence, accidents … j’en passe et des meilleures. Va-t-il bientôt y avoir un “zéro tolérance” d’alcool dans les rues sous le prétexte qu’il y a des enfants et qu’ils pourraient être influencés et potentiellement deviendraient des alcooliques ?

Il suffirait, peut-être, finalement que les uns fassent preuve d’un peu de civisme et les autres de tolérance.

A méditer.

Article extrait de La Meuse

 

PAR GUILLAUME BARKHUYSEN | BELGIQUE | PUBLIÉ LE 20/12/2019 À 05:00

Vous ne pourrez bientôt plus fumer en rue en Wallonie!. Les mégots vont-ils complètement disparaître de certains trottoirs à Dison ? Face aux nuisances que produit le tabagisme, la commune de Dison souhaite mettre en place une interdiction de fumer dans un certain nombre de rues. Une première en Wallonie qui pourrait faire des émules…

L’annonce du collège communal de Dison fait beaucoup de bruit. En 2020, dans certains quartiers de l’entité, il sera interdit de fumer en rue. La bourgmestre de Dison, Véronique Bonni (PS), en a littéralement marre de retrouver des mégots abandonnés sur la voie publique. Pour Veronique Bonni, bourgmestre de Dison, il y a trop de mégots dans les rues – D.R. « Il ne faut pas effrayer les gens, on ne va pas interdire de fumer partout », tempère la bourgmestre. « Nous allons cibler certains endroits comme des zones où se situent des écoles, des parcs ou des commerces. Jeter des mégots à terre, c’est un manque de respect. Des cendriers sont mis à disposition des fumeurs sur les poubelles publiques. Et ils ne sont pas utilisés. Nous avons distribué plus de 1.000 cendriers portables. Mais les mégots de cigarette jonchent les rues et ont une durée de vie très longue. »

En Wallonie, il n’existe pas encore de rues sans tabac. Mais aux Pays-Bas, Groningen a inauguré en juin dernier un concept de zones sans tabac, dans les rues qui entourent un hôpital, un conservatoire et une école. L’une de ces zones a été inaugurée par le secrétaire d’État néerlandais à la Santé, Paul Blokhuis. Notons aussi qu’à Paris, la cigarette est déjà interdite dans 52 parcs et jardins.

« J’avais vu que cela existait dans d’autres pays et j’ai estimé, face à un problème de pollution de l’espace public, qu’il était temps de développer cela chez nous », précise Véronique Boni. « Nous allons intégrer cette mesure dans le cadre du plan stratégique transversal et nous y atteler en 2020. »

Dison pionnier ?
Dison n’est pas la seule commune à vouloir lutter contre les nuisances du tabagisme. « Nous soutenons une dizaine de communes dans le Hainaut et nous les aidons à prendre des mesures qui permettent de protéger les non-fumeurs et les enfants », explique Pierre Bizel de l’Observatoire de la Santé de la Province du Hainaut. « En Belgique, il y a déjà des expériences similaires comme des plages non-fumeurs à la Côte belge. Dans le Hainaut, nous avons notamment deux communes qui travaillent activement dans ce sens. L’idée, c’est qu’on souhaite que les jeunes qui naissent à partir de 2019 forment une génération sans tabac qui ne croisera pas de fumeurs. Le simple fait de voir fumer quelqu’un peut donner l’envie de fumer. Dans un environnement fumeur, on a davantage de chances d’être fumeur. Il est donc intéressant de mettre en place davantage d’endroits sans tabac comme les parcs et les espaces de jeux. »

Dison fera-t-elle figure de pionnière en Belgique ? Dans dix ans, trouvera-t-on des rues sans tabac dans chaque commune ? « Nous ne sommes pas des précurseurs, car cela existe à l’étranger », lance modestement Véronique Boni. « Mais j’espère que cela donnera des idées à mes collègues d’autres communes. »

Vous souhaitez réagir ?
Laissez un commentaire ci-dessous.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Articles associés

Liège, Saint-Paul

Liège, Saint-Paul

La Cathédrale Saint-Paul, ses vitraux, sa lumière, petite plongée dans l’art religieux liégeois et dans l’histoire de ce fabuleux édifice qui devient une cathédrale à la disparition de celle de Saint-Lambert lors de la révolution liégeoise

lire plus
Afrique du sud
Inde
Namibie
Sénégal
Japon
France
Afrique du Sud, le nord
Afrique du Sud, le sud
Afrique du Sud, le centre
Afrique du Sud, l’est
Namibie
Sénégal
Maroc
Québec
Villes d’Europe
En France
New York
Inde
Vietnam
Népal
Activités
Actualités
Excursions
Les animaux
Afrique
Afrique du Sud
Namibie
Sénégal
Asie
Japon
Inde
Vietnam
Europe
Belgique
France
Québec
Architecture
Art
Aventure
Choquant?
Découverte
Etrange
Fun
Les gens
Nature
Religions
Ville

Pin It on Pinterest

Share This