Le blog de voyage de Gen et Pierre

Etosha National Park

L'énorme Etoosha et ses paysages surprenants

Là où l’homme est un intrus

Lorsque l’on arrive à Etosha, c’est avec l’espoir d’apercevoir le plus grand nombre d’espèces d’animaux à l’état sauvage et dans leur élément naturel.
Le parc est presque aussi grand que la superficie de la Belgique. Le parc s’étale sur une superficie de plus de 27.000 km² et ne compte pas moins de 114 espèces de mammifères …

​C’est dire si le visiteur espère en ressortir avec l’image des Big Five, à savoir : le lion d’Afrique, le rhinocéros noir d’Afrique, l’éléphant d’Afrique, le léopard d’Afrique et le buffle d’Afrique.

​Mais il faut s’armer de patience et ne pas trop se faire d’illusions car à l’instar de tous les grands parcs nationaux où les animaux disposent de milliers de kilomètres carrés, ils ne viennent pas volontiers vers les intrus que nous sommes dans leur milieu naturel et sauvage.

​Par ailleurs, les pluies ont approvisionné les points d’eau naturels et les animaux n’ont pas vraiment été enclins à rejoindre ceux créés par l’homme.

On pourrait rouler des journées entières sans les croiser … mais parfois certains nous font l’honneur de leur présence et nous donnent, pendant un instant fugace, le bonheur de les admirer en liberté !

Il a fallu le débusquer et sans un guide qui communique avec d’autres par cibie, nous n’aurions pas vu le lion couché à l’ombre des arbres, à 10 mètres à peine de la route. Il a dû se perdre par là.

Nous n’avons pas eu la chance de croiser la route des éléphants, visibles le jour d’avant, ni le léopard ni les troupeaux de buffles.

​Mais les zèbres, les girafes, les antilopes, les impalas se sont montrés présents à de nombreuses reprises et c’était un réel bonheur !

LES PAYSAGES DESERTIQUES D’ ETOSHA PAN

Certaines périodes ne sont, malheureusement, pas vraiment propices pour apercevoir un grand nombre d’animaux.  Le mois d’avril, période à laquelle nous y sommes allés, ne nous donnait pas beaucoup de chances et finalement, c’est un peu par hasard que nous avons voire entrevu les quelques animaux.  Avril, c’est la fin de la saison des pluies … les animaux n’ont pas besoin de se déplacer vers les points d’eau aménagés.   La période sèche – qui sétend de mai à octobre – offre une bien meilleure vision de la faune.

Cependant, ne soyez pas désolés ! LE parc offre des magnifiques paysages et notamment la vision blanche et désertique du Pan.

Le Pan d’Etosha est une étendue désertique d’une superficie d’environ 5000 km2. Lors de la saison des pluies, elle se remplit d’eau totalement saturée en sel qui reste surface lorsque l’eau s’évapore. Le sel reste alors en superficie et donne et donne à l’endroit sa blancheur immense.

Pan, car l’endroit ressemble à une espèce de grande poêle à crêpes.


Articles associés

Afrique du sud
Inde
Namibie
Sénégal
Japon
France
Afrique du Sud, le nord
Afrique du Sud, le sud
Afrique du Sud, le centre
Afrique du Sud, l’est
Namibie
Sénégal
Maroc
Québec
Villes d’Europe
En France
New York
Inde
Vietnam
Népal
Activités
Actualités
Excursions
Les animaux
Afrique
Afrique du Sud
Namibie
Sénégal
Asie
Japon
Inde
Vietnam
Europe
Belgique
France
Québec
Architecture
Art
Aventure
Choquant?
Découverte
Etrange
Fun
Les gens
Nature
Religions
Ville

Pin It on Pinterest

Share This